affiche

de William Shakespeare
adapté, mis en scène par Sotha

avec Martin Lewis, Lucas Fontaine, Camille Fau-Prudhomot, Adrien Parlant, Frédéric Bonpart, Salomé Mandelli, Alicia Roda, Pierre-Jean Chérer, Guillaume Trapani, Jean-Yves Roan

Jusqu' au 8 août: 20h30 du mercredi au samedi, 17 h le dimanche
C'est en plein air, sous barnum quand il pleut
au théâtre de verdure du jardin Shakespeare, dans le Pré Catelan
à pied: metro Porte Maillot, puis bus 244 arrêt Bagatelle-Pré Catelan, traverser, panneaux indicateurs au carrefu
en voiture: parking gratuit du pré Catelan
www.jardinshakespeare.com - reservations 06 18 64 56 66

Une comédie spirituelle, ironique, et particulièrement désinvolte.
En ce temps-là…Les puissants avides de puissance se bannissaient à tour de bras, surtout en famille. Tous les bannis se réfugiaient en forêt pour rigoler entre eux, et les puissants s’ennuyaient ferme à la cour, quelque peu désertée.
Rosalinde, la fille d’un duc banni par son frère Frédéric, imagine un nouveau jeu avec sa cousine Célia : si on jouait à l’amour ? Ouiiii! A condition de ne pas se prendre au jeu, bien sûr!
Orlando, lui-même en passe d’être banni par son frère Olivier, combat et bat l’invincible lutteur de la cour. C’est le coup de foudre entre la « céleste Rosalinde » et lui. Ce qui fâche énormément le duc Frédéric, qui bannit tout ce qui bouge.
En forêt, ce qui devait arriver arrive : c'est le printemps
Rosalinde, devenue le berger Ganimède, se languit d’Orlando. Quand celui-ci surgit, fou de sa Rosalinde, Ganimède entreprend bêtement de démolir cet amour…
La fière Phébé tombe amoureuse de Ganimède (hé oui), la laide Audrey se donne au délirant Touchstone, le vieux Corin conte ses souvenirs d'oreillers au tremblant Sylvius, et Célia rêve d'un prince charmant...
L’Hymen est-il la seule solution, se demande Shakespeare, débordé.

Nous dédions ce spectacle à Romain Bouteille, qui n'aura pas eu le temps de le voir.